Étudier debout

(10 septembre 2018)  Pendant le cours de mathématiques, un garçon s’étire les jambes, puis les ramène sous sa chaise. Il s’appuie sur le coude droit, puis sur le coude gauche. Pour tout dire, il peine à tenir en place. Après un moment, il se lève et apporte papier et crayons à la planche à repasser installée dans le fond de la classe. En adoptant une nouvelle position de travail, il arrive soudainement à mieux se concentrer. «Offrir un peu de flexibilité dans la position de travail, c’est parfois tout ce qu’il faut pour garder l’attention d’un élève», explique Elyse Pouliot, enseignante de quatrième année à l’école primaire Jacques-Bizard (L’Île-Bizard).

 

 

 

 

 

 

 

 

 





 








Partager sur :