Le jeu, c’est contagieux


(21 décembre 2017)
Depuis plusieurs années, les enseignants de 5e et de 6e année de l’école primaire Henri-Beaulieu (Saint-Laurent) utilisent les jeux de société pour développer une foule d'aspects pédagogiques en lien avec la littératie et la numératie. Comme la formule a du succès et qu’elle est aimée, les enseignantes du troisième cycle et l’intervenante communautaire Élisabeth Sirois ont eu l’idée de faire la vivre dans différents milieux.

Dans un esprit de collaboration intergénérationnelle, trois groupes se sont rendus dans une maison pour personnes âgées du quartier Chameran. Les élèves ont fait découvrir aux résidents des jeux de table (par exemple le jeu de barrage) et les personnes âgées ont initié les jeunes au jeu de poches. Trois autres groupes ont joué à des jeux de table avec les parents inscrits aux cours de francisation offerts à l’école; les adultes ont ainsi eu la chance de mettre en pratique leurs apprentissages avec des jeunes qui, pour plusieurs, n’ont pas le français comme langue maternelle. Enfin, les trois derniers groupes organiseront une soirée de jeux de société à laquelle sont invités les parents d’élèves.

«Tout s’est si bien déroulé que nous songeons à une suite; la tenue des activités devait n'être que ponctuelle, mais devant l'enthousiasme de tous, enfants et adultes, nous songeons à les tenir mensuellement dès janvier», explique la directrice adjointe Geneviève Cardinal.

 





Partager sur :