Interculturalisme : La CSMB remporte le Prix d’internationalisation pour son ouverture à la diversité


De gauche à droite : Paul St-Onge, directeur général adjoint (CSMB), Aïda Kamar (Vision Diversité),
Diane Lamarche-Venne, présidente (CSMB), Sylvie Chartrand, directrice de la formation professionnelle
et diversifiée (CSMB) et Fabien Giguère, président d’Éducation internationale.

(Montréal, le 31 octobre 2016) – C’est à l'occasion du Gala 15e anniversaire d’Éducation internationale à l'Hôtel Classique de Québec que la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) a remporté le Prix d’internationalisation, dans la catégorie « Initiative promouvant l’interculturalisme », pour son référentiel sur le vivre ensemble en français. Cet honneur lui a été décerné par Éducation internationale, une coopérative de services de développement et d’échanges en éducation. 

Vivre ensemble en français

Deuxième commission scolaire en importance au Québec et bien ancrée dans la diversité montréalaise, la CSMB scolarise plus de 54 000 élèves, provenant de 160 pays et parlant 150 langues. Quelque 62 % de ses élèves ont une langue maternelle autre que le français. 

C’est dans ce contexte que la CSMB a décidé de faire du Vivre ensemble en français une de ses orientations, d’ailleurs incluse dans son Plan stratégique 2014-2018, en plus de créer en 2015 un référentiel d’accompagnement du même nom.

Le référentiel « Vivre ensemble en français » poursuit deux objectifs : transmettre une vision commune, partagée et portée par tout le personnel qui accompagne de près ou de loin les élèves et proposer des outils pour soutenir le déploiement de cette vision.

Plus précisément, le référentiel a permis à la Commission scolaire d’élaborer des guides pédagogiques destinés aux enseignants, par exemple, sur la façon d’aborder des sujets sensibles en classe ou d’intégrer dans chacune des disciplines scolaires le propos. Il a également permis aux écoles de mettre sur pied différents projets intéressants (tels que des semaines thématiques, des expositions au musée, des pièces de théâtre et des visites dans différentes régions du Québec) afin de développer les compétences interculturelles des élèves. Ceux-ci peuvent ainsi apprendre à mieux se connaître à travers les différentes cultures en plus de partager les valeurs communes de la société québécoise (la nécessité de parler français, la diversité comme richesse, la démocratie, etc.).

Les retombées de l’approche du vivre ensemble s’illustrent, entre autres, dans les taux de réussite de la CSMB. Ainsi, malgré une forte proportion d’élèves allophones, le taux de réussite pour l’épreuve de français de 5e secondaire est de 94,8 % en 2015-2016.

À PROPOS DE LA CSMB

Acteur majeur de l’éducation québécoise, la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys regroupe 95 établissements, quelque 54 000 élèves et 9 300 employés. Son territoire recoupe celui de sept arrondissements montréalais et de 13 municipalités de l’ouest de l’île. Le Conseil des commissaires de la CSMB est composé de 13 commissaires élus dans leur circonscription, d’une présidence élue au suffrage universel et de quatre commissaires représentant les parents.

Pour plus d’information sur les prix d’internationalisation d’Éducation internationale, cliquez ici.


- 30 -

Source :
Gina Guillemette, responsable des relations médias, CSMB
514 855-4500, poste 4817


Partager sur :