Taux de diplomation : la CSMB se classe deuxième au Québec parmi les commissions scolaires francophones

(Montréal, le 9 février 2017) – Suite à l’obtention des résultats compilés par le ministère de l’Éducation à l’échelle provinciale, la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) affiche son plus haut taux de diplomation en atteignant 85 %, soit une augmentation de plus de 7 % depuis deux ans. Avec un tel résultat, la CSMB se classe au 2e rang parmi les commissions scolaires francophones du Québec et en tête sur l’île de Montréal. 

 

Un objectif pulvérisé deux ans plus tôt que prévu 

L’objectif de 83% fixé pour 2018 est d’ores et déjà atteint et même surpassé de deux points. Cette augmentation n’est pas le fruit du hasard. Pour y arriver, la CSMB a amélioré son modèle de gestion pour mieux répondre aux besoins de ses élèves en misant notamment sur l’effet enseignant, et ce, en cohérence avec sa planification stratégique. « Ce taux de diplomation est d’autant plus impressionnant car la CSMB évolue dans un milieu fortement multiethnique où les deux tiers de ses élèves n’ont pas le français comme langue maternelle. Je souligne que le taux de réussite en français de 5e secondaire en 2015-2016 est de 95 % », se réjouit fièrement la présidente de la CSMB, Diane Lamarche-Venne. 

Des stratégies gagnantes 

De multiples stratégies qui trouvent leurs fondements dans les données scientifiques de la recherche ont été déployées pour soutenir la réussite auprès de toutes les clientèles. Par exemple, dans le cadre son orientation stratégique Vivre ensemble en français, la CSMB a mis sur pied le Centre d’intervention pédagogique en contexte de diversité (CIPCD) qui organise ses activités autour de la recherche, du transfert et de la formation du personnel. En outre, la CSMB poursuit le déploiement de stratégies d’enseignement et de gestion efficaces, accompagnée également par des chercheurs. Concrètement, on pense notamment au développement de cadres et de guides de référence pour le personnel qui œuvre auprès des élèves, à la démarche de dépistage précoce des difficultés d’apprentissage ou encore à l’intervention intensive auprès des élèves vulnérables. 

Au-delà des chiffres 

La réussite des élèves tire d’abord et avant tout sa source dans l’expertise, le professionnalisme et l’engagement d’une équipe de 9300 employés dédiés à l’éducation, et dont l’apport à la société de demain est de repenser l’école, chaque jour. À cela s’ajoute une communauté éducative mobilisée qui favorise l’émergence d’une gouvernance collaborative à laquelle prennent également part les élèves. « Au-delà des chiffres, notre objectif commun est d’avoir une influence sur la trajectoire du plus grand nombre d’élèves possible » conclut la présidente. 

À PROPOS DE LA CSMB 

Acteur majeur de l’éducation québécoise, la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys regroupe 95 établissements, quelque 54 000 élèves et 9 300 employés. Son territoire recoupe celui de sept arrondissements montréalais et de 13 municipalités de l’ouest de l’île. Le Conseil des commissaires de la CSMB est composé de 13 commissaires élus dans leur circonscription, d’une présidence élue au suffrage universel et de quatre commissaires représentant les parents. 

Définition 

Le taux de diplomation et de qualification par cohorte est la proportion des élèves qui, avant l’âge de 20 ans, ont obtenu un premier diplôme sept ans après leur entrée au secondaire soit à la formation générale des jeunes, soit à l’éducation des adultes, soit en formation professionnelle. Pour plus d’information sur ce taux calculé par le ministère de l’Éducation, cliquez ici.



- 30 -

Source :      

Gina Guillemette
Conseillère en communications − relations de presse
514 855-4500, poste 4817
gina.guillemette@csmb.qc.ca

Partager sur :