La programmation informatique offerte à l’ensemble des écoles primaires


 

Atelier d’éveil au code informatique auprès des élèves de la maternelle de l’école primaire Martin-Bélanger à Lachine, où s’est déroulé le lancement.



(Montréal, le 14 novembre 2017) — La présidente de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB), Diane Lamarche-Venne, a donné aujourd’hui le coup d’envoi officiel à Algo, l’unité mobile d’éveil à la programmation. Algo (pour algorithme) est un nouveau projet qui vise à sensibiliser les équipes-écoles à l'importance de développer la pensée informatique chez les élèves. Grâce à une camionnette dans laquelle on trouve plusieurs équipements (robots, applications, tablettes, etc.), les conseillers technopégagogiques de la CSMB peuvent sillonner le territoire de la Commission scolaire et aller à la rencontre des élèves et de leurs enseignants dans leur école. Différentes activités d’éveil à la programmation clés en main sont animées en classe, adaptées au niveau des élèves et touchant à une variété de sujets. Grâce à Algo, une initiative autofinancée par la CSMB, l’éveil au code informatique est désormais offert à l’ensemble de ses 72 écoles primaires.

 

« À l'ère des grandes avancées en informatique, en robotique et en intelligence artificielle, il importe plus que jamais de sensibiliser nos élèves aux compétences particulières qu’ils devront posséder lorsqu’ils feront leur entrée sur le marché du travail, dans une société numérique en pleine mouvance. Le développement de la pensée informatique, compétence reconnue comme l'une des compétences clés du 21e siècle, s'avère fondamental. Avec Algo, il est maintenant possible d'amener l'élève à s’intéresser à la programmation tout en s'amusant », a déclaré Diane Lamarche-Venne, présidente de la CSMB.

 

 

Dès la maternelle, jusqu’à la sixième année

Déjà implanté depuis quelques années dans trois écoles primaires avant-gardistes, l’apprentissage du code informatique s’est avéré fort concluant à la CSMB. Des élèves de l’école Paul-Jarry située à Lachine ont, dans le cadre d’un projet de recherche, réussi à programmer le robot Nao, une première mondiale qui a permis de démontrer plusieurs effets bénéfiques en classe. « Rapidement, on a constaté l’engouement des élèves pour les robots et les autres outils technologiques. Au niveau de la motivation et de l’intérêt, c’était vraiment impressionnant », a affirmé Sébastien Trempe, conseiller technopégagogique à la CSMB qui anime, avec ses collègues, les ateliers d’éveil au code auprès des tout-petits, en plus de soutenir les enseignants qui souhaitent pousser l’expérience plus loin avec leurs élèves.

Du 1er novembre au 10 novembre dernier, les enseignants du préscolaire avaient la possibilité d’inscrire leur groupe à un atelier clés en main offert dans le cadre du projet Algo. En quelques heures à peine, tous les ateliers étaient pleins, si bien que la Commission scolaire évalue la possibilité d’en offrir davantage, afin de répondre à la forte demande.

 

 

À PROPOS DE LA CSMB

Acteur majeur de l’éducation québécoise, la CSMB regroupe 98 établissements, quelque 71 000 élèves et 10 000 employés. Son territoire recoupe celui de sept arrondissements montréalais et de 13 municipalités de l’ouest de l’île. Le Conseil des commissaires de la CSMB est composé de 13 commissaires élus dans leur circonscription, d’une présidence élue au suffrage universel et de quatre commissaires représentant le comité de parents.

Pour en savoir plus sur Algo et son répertoire d’activités, cliquez ici.

- 30 -

 

Source :       

Gina Guillemette

Conseillère en communications − relations de presse

514 855-4500, poste 4817

gina.guillemette@csmb.qc.ca

Partager sur :