La CSMB annonce l’acquisition du site conventuel de la Congrégation des Sœurs de Sainte-Croix

 

De gauche à droite : Francesco Miele, conseiller d’arrondissement de Saint-Laurent, Marwah Rizqy, députée de Saint-Laurent, Alan DeSousa maire d'arrondissement de Saint-Laurent, Dominic Bertrand, directeur général de la CSMB, Diane Lamarche-Venne, présidente de la CSMB, Sœur Raymonde Maisonneuve (à l’avant, représentant les membres de sa congrégation, également présentes sur la photo), Christian Desjardins, commissaire de l’arrondissement de Saint-Laurent-Est, Christine  St-Pierre, députée de l’Acadie, Suzanne Marceau, commissaire de Pierrefonds-Roxboro - ouest / L’Île-Bizard / Sainte-Geneviève - ouest, Aref Salem, conseiller d’arrondissement de Saint-Laurent, Abi Koné, commissaire de l’arrondissement de Saint-Laurent-Ouest et Jacques Cohen, conseiller d’arrondissement de Saint-Laurent


(Montréal, le 30 octobre 2018) La Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) et la Congrégation des Sœurs de Sainte-Croix ont procédé aujourd’hui au dévoilement d’un projet d’envergure à Saint-Laurent : l’acquisition par la CSMB de l’actuel site conventuel des Sœurs de Sainte-Croix afin de créer un campus qui pourrait accueillir près de 2000 élèves.

 

Contexte

Véritable terre d’accueil, Saint-Laurent est un secteur en forte croissance qui reçoit de plus en plus de familles, dont plusieurs sont issues de l’immigration. Les 14 établissements primaires et secondaires de Saint-Laurent n’échappent pas à cette croissance et affichent complets.

 

Depuis la dernière décennie, 10 établissements primaires de Saint-Laurent ont été agrandis, dont certains à deux reprises, et deux nouveaux établissements primaires ont été créés, lesquels ont aussitôt été agrandis.

 

En dépit de la hausse exponentielle du nombre d’élèves du primaire, une seule école secondaire a pignon sur rue à Saint-Laurent et ses besoins excèdent sa capacité d’accueil. Cette situation actuelle de débordement impose la mise en place d’une vision qui veillera à l’anticipation de la densité démographique dans une perspective de scolariser à long terme tant les élèves du primaire que ceux du secondaire.

 

C’est dans cette perspective que la Commission scolaire a saisi l’opportunité d’acquérir ce site afin de créer le Campus laurentien.

 

Le futur Campus laurentien

« Le Campus laurentien pourrait accueillir 2000 élèves au cœur d’un milieu urbain et bucolique, adjacent à d’autres bâtiments à vocation éducative, tels que les cégeps Vanier et Saint-Laurent », a affirmé Diane Lamarche-Venne, présidente de la CSMB.

 

« La CSMB, c’est connu, connaît une croissance sans précédent sur l’ensemble de son territoire. L’acquisition de ce site à Saint-Laurent ouvre une voie rapide à la création de classes pour nos élèves. En effet, l’un des bâtiments est présentement inoccupé et pourrait faire l’objet de travaux incessamment. Nous devrons tous faire preuve d’une agilité concertée pour offrir rapidement aux élèves et aux membres du personnel – j’aime le rappeler, des milieux de vie propices à l’apprentissage et au développement du plein potentiel des jeunes. La CSMB compte plus que jamais sur la collaboration du nouveau ministre de l’Éducation, monsieur Jean-François Roberge, qui s’est engagé récemment à assouplir les règles afin d’accélérer la réalisation de tels projets », a ajouté Mme Lamarche-Venne.

 

 

« Saint-Laurent a la chance de pouvoir compter sur la très grande collaboration de ses partenaires institutionnels pour créer des projets porteurs comme celui du campus laurentien, a déclaré le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa. Le projet cadre parfaitement avec nos visées urbanistiques pour ce secteur. Notre souhait a toujours été d’en préserver la vocation institutionnelle, ce qui sera fait. Les efforts conjugués de la CSMB et des Sœurs de Sainte-Croix marquent le début d’une nouvelle ère pour ce site à haut potentiel et nous ne pouvons que nous en réjouir. Il nous tarde de voir les jeunes de Saint-Laurent fréquenter leur nouvelle école! », a-t-il ajouté.

 

Entre tradition et avenir

« Notre site a subi de multiples transformations au fil du temps pour répondre à la densité démographique à Saint-Laurent qui ne cessait de se développer, attirant les familles et engendrant des besoins en éducation. De notre site s’est d’ailleurs érigée une maison d’enseignement qui est le Cégep Vanier depuis 1970 », a affirmé sœur Raymonde Maisonneuve, de la Congrégation.

 

« Près de deux siècles après la fondation de la Congrégation, c’est la vocation de celle-ci qui est appelée à se poursuivre avec la concrétisation du projet de Campus laurentien de la CSMB. Ce projet nous a beaucoup plu, puisqu’il pavera la voie à des milliers de jeunes qui s’épanouiront entre tradition et avenir, en des lieux choisis pour assurer l’accessibilité à une éducation publique de qualité », a-t-elle ajouté.

 

Guidée par ses valeurs, la CSMB marquera à son tour l’histoire en offrant un legs à la communauté éducative de Saint-Laurent par la création du Campus laurentien.

 

 

À PROPOS DE LA CSMB

La CSMB est la deuxième plus grande commission scolaire au Québec avec plus de 75 000 élèves répartis dans 100 établissements, situés dans l’ouest de l’île de Montréal. Quelque 10 500 employés sont au service de cette imposante communauté. Le Conseil des commissaires de la CSMB est composé de 13 commissaires élus dans leur circonscription, d’une présidence élue au suffrage universel et de quatre commissaires représentant le comité de parents.

 

 

― 30 ―

 

 

Source :  
Gina Guillemette

Responsable des relations avec les médias

514 855-4500, poste 4817

gina.guillemette@csmb.qc.ca

 

 

Partager sur :