Questions du public et suivis annoncés

Séance ordinaire du Conseil des commissaires du 2 juin 2015


Sujet de l’intervention / question 1

Abolition de postes au 30 juin 2015 : Comment la Commission scolaire va-t-elle réussir à continuer de donner un service de qualité aux élèves avec autant de coupures dans les postes de personnel de soutien?

Suivi annoncé : La présidente, Diane Lamarche-Venne, explique que le budget 2015-2016 est en cours d’élaboration et qu’il n’a pas encore été présenté aux élus. Un comité plénier est prévu le 9 juin avec les commissaires, puis le dossier sera en consultation auprès des directions de la CSMB, le 10 juin, avant d’être soumis pour adoption au Conseil des commissaires le 30 juin. Mme Lamarche-Venne souligne que les directions d’établissement ont déjà demandé que soient limitées les compressions dans le secteur de l’intégration. La CSMB a entendu l’appel et compte augmenter ce budget, malgré le contexte de compressions. La présidente précise également que le modèle de la CSMB est décentralisé; les grandes orientations sont données par la Commission scolaires et les établissements ont la latitude d’organiser leurs budgets avec leur conseil d’établissement. Néanmoins, la Direction générale veillera à ce que ses orientations, notamment en matière de financement des techniciens en éducation spécialisée, soient respectées dans les établissements.

Sujet de l’intervention / question 2:

Adresse de courriel du commissaire Claude Cuillerier : Comment expliquer qu’aucune réponse ne soit parvenue à la suite d’un courriel envoyé au commissaire?

Suivi annoncé : La présidente souligne qu’il s’agit d’une erreur. L’adresse inscrite sur le site de la CSMB n’est plus valide depuis quelques mois et le changement n’avait pas été signalé. La nouvelle adresse de courriel sera en ligne au lendemain du Conseil.

Sujet de l’intervention / questions 3:

Négociation nationale : Est-ce que le Conseil va prendre position?

Suivi annoncé : La présidente rappelle, comme elle l’a fait lors des précédentes séances du Conseil où cette même question a été posée, que la négociation impliquant les syndicats de la CSMB a été déléguée à Québec. Puisque ces pouvoirs ne lui appartiennent pas, la CSMB ne souhaite pas s’immiscer dans les négociations nationales. Mme Lamarche-Venne réitère que la réussite des élèves est et demeurera la priorité de la Commission scolaire.

Sujet de l’intervention / question 4:

Redécoupage scolaire et annonces du ministre : Quel est l’état des lieux?

Suivi annoncé : La présidente rappelle, comme elle l’a fait lors des précédentes séances du Conseil où cette même question a été posée, qu’elle n’a aucune information à ce sujet. Mme Lamarche-Venne mentionne qu’elle n’a reçu aucune indication à l’effet que le projet de redécoupage impliquant le territoire de la CSMB se concrétiserait. Elle explique être toujours en attente d’une rencontre avec le nouveau ministre de l’Éducation. En contrepartie, Mme Lamarche-Venne a rencontré ces derniers mois plusieurs députés et ministres du territoire de la CSMB afin de les sensibiliser à la précarité des finances de la Commission scolaire causée par des vagues successives de compressions budgétaires. 


Partager sur :