Questions du public et suivis annoncés

Séance ordinaire du Conseil des commissaires du 23 septembre 2014

Sujet de l’intervention / question 1 :

SELON LE CONSEIL DES COMMISSAIRES, LA FERMETURE TARDIVE D’UNE CLASSE DÉJÀ OUVERTE ET EN BONNE MARCHE EST-ELLE UNE SOLUTION BUDGÉTAIRE ACCEPTABLE POUR LA RÉUSSITE DES ÉLÈVES? 

Suivi annoncé : Le Conseil reçoit la demande et invite M. Jean-Pierre Bédard, directeur général adjoint, à fournir des précisions. M. Bédard indique que la direction de l'école a constaté, en début d'année, que plusieurs élèves de 2e année étaient déménagés ou n'étaient pas revenus à l'école. Les trois classes prévues se retrouvaient avec un ratio très bas, en terme de nombre d'élèves. La décision a été prise, comme le permet la convention collective, de former deux groupes avec ces élèves. La présidente ajoute que le Conseil va poursuivre sa réflexion dans ce dossier.

Sujet de l’intervention / question 2 :

QUELS MOYENS LA COMMISSION SCOLAIRE UTILISERA-T-ELLE POUR QUE DES SITUATIONS SIMILAIRES NE SE REPRODUISENT PLUS? 

Suivi annoncé : Le Conseil reçoit la demande et invite M. Jean-Pierre Bédard, directeur général adjoint, à fournir des précisions. M. Bédard indique que la direction de l'école a constaté, en début d'année, que plusieurs élèves de 2e année étaient déménagés ou n'étaient pas revenus à l'école. Les trois classes prévues se retrouvaient avec un ratio très bas, en terme de nombre d'élèves. La décision a été prise, comme le permet la convention collective, de former deux groupes avec ces élèves. La présidente ajoute que le Conseil va poursuivre sa réflexion dans ce dossier.

SUJET DE L’INTERVENTION / QUESTION 3 :

POURQUOI L’ÉCOLE MAINTIENT UNE SEULE CLASSE DE LANGAGE MALGRÉ LE SURNOMBRE DES ÉLÈVES ET LE CARACTÈRE DIVERSIFIÉ DES NIVEAUX SCOLAIRES? 

Suivi annoncé : Le Conseil reçoit la demande et invite M. Dominic Bertrand, directeur général adjoint, à fournir des précisions. M. Bertrand indique qu’une deuxième classe langage vient tout juste d’être créée puisque de nouveaux élèves se sont inscrits et justifiaient l’ouverture d’un deuxième groupe.

Partager sur :