Questions du public et suivis annoncés

Séance ordinaire du Conseil des commissaires du 5 mai 2015

Sujet de l’intervention / question 1, 2 3, 4 et 5 :

Projet des Saules Rieurs à Verdun-LaSalle : Serait-ce possible que la CSMB offre ce projet avec des conditions favorables et stables afin d’assurer un projet de qualité? Serait-ce possible des demandes pour des classes pilotes ce soient égarées dans les processus?

Suivi annoncé : La présidente, Diane Lamarche-Venne, souligne que la CSMB avait mentionné l’année dernière que la période n’était pas propice pour créer un tel projet de façon stable et pérenne, notamment en raison du contexte de compressions budgétaires. Néanmoins, l’expérience de classes pilotes associées au projet des Saules Rieurs (approche alternative axée sur les sports et le plein air) a été tentée en 2014-2015 à l’école Chanoine-Joseph-Théorêt, sur une base volontaire pour le personnel. Les inscriptions reçues pour 2015-2016 rendent toutefois difficilement viable le projet.

Le directeur général, Yves Sylvain, précise pour sa part que la CSMB a un vif intérêt envers les écoles alternatives. Il rappelle que le premier établissement public du genre au Québec, l’école Jonathan, a vu le jour à la CSMB. Il mentionne que le projet éducatif d’une école appartient non pas à la Commission scolaire, mais à l’école. Pour mener à terme un projet comme celui des Saules Rieurs, cela doit idéalement passer par le projet éducatif de l’établissement. Dans le cas contraire, il est difficile d’avoir suffisamment d’élèves à long terme pour assurer la pérennité du programme. M. Sylvain explique qu’une nouvelle école primaire est attendue d’ici un an ou deux dans le secteur de Verdun-LaSalle. Si l’école souhaite devenir alternative, son conseil d’établissement pourra adopter une résolution en ce sens et demander à la CSMB d’en faire la recommandation auprès du ministère.

Mme Lamarche-Venne mentionne finalement que des vérifications seront faites au sujet des demandes d’inscriptions qui n’auraient pas été compilées.

Sujet de l’intervention / question 6 :

Francisation et accueil : Comment expliquer qu’on ferme des classes en francisation malgré la constante immigration?

Suivi annoncé : La présidente souligne que la baisse d’élèves en francisation s’explique entre autres par les compressions à Emploi Québec et au ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion. Cela a pour effet de diminuer les références faites aux cours de francisation des Centres d’éducation des adultes. Elle précise également que la malgré la situation budgétaire serrée de la CSMB, aucune compression n’est envisagée dans le secteur de l’éducation des adultes.

Sujet de l’intervention / questions 7 et 8 :

Avenir des enfants à l’école publique : Comment allez-vous faire en sorte de maintenir les services aux élèves dans le contexte de compressions?

Suivi annoncé : La présidente explique que les règles budgétaires, attendues le 11 mai, préciseront les compressions à appliquer pour la CSMB. La priorité sera de maintenir les services aux élèves et de communiquer rapidement l’information.

Sujet de l’intervention / questions 9 :

Redécoupage scolaire et compressions budgétaires annoncées : Quel est l’état des lieux?

Suivi annoncé : La présidente souligne qu’elle n’a reçu aucune indication de Québec quant à un éventuel redécoupage des territoires des commissions scolaires de Montréal. Au sujet des compressions, elle rappelle que la CSMB s’y prépare depuis plusieurs mois avec un comité d’optimisation qui a permis de dégager certaines pistes, lesquelles se préciseront avec l’obtention des règles budgétaires attendues le 11 mai.

Partager sur :