Des tomates extraterrestres

(20 avril 2016) -  Les élèves de la classe 404 de l’école primaire Enfant-Soleil (Saint-Laurent) et leur enseignant, Philippe Fallu, ont participé au projet scientifique Tomatosphère. Dans le cadre de cette expérience, ils devaient mesurer le taux de germination de deux sacs de semences de tomates, sans savoir lesquelles avaient passé cinq semaines dans la station spatiale internationale. Après avoir reçu les résultats compilés à l’école Enfant-Soleil et dans des centaines d’écoles, les scientifiques pourront déterminer si les conditions spatiales ont un impact sur le taux de germination. La participation des élèves à ce projet permettra d’étudier les effets de l’environnement spatial sur l’agriculture, afin d’aider l’exploration spatiale humaine à long terme, notamment sur la Lune et sur Mars. Il est amusant de savoir que les semences spatiales ont légèrement mieux performé que les terrestres : 27 des 28 semences spatiales ont germé contre 26 des 30 semences terrestres.

Partager sur :