Un prix Essor pour « Un petit pas de nous »

(15 décembre 2021) Un petit pas de nous, une activité réalisée à l’école Paul-Gérin-Lajoie-d’Outremont par les enseignantes Mélissa Lefebvre (initiatrice du projet Bagages il y a quelques années), Nathalie Vézina, Catherine Cléroux, Jacqueline Mallais et Mélanie Desourdy, a récemment remporté le prix Essor-catégorie Collaborateurs. Parmi les principaux partenaires, mentionnons la Fondation Phi, le Théâtre Outremont et le cinéaste Paul Tom, ainsi que les artistes Catherine Hughes, Liu-Kong Ha, Ingrid St-Pierre, Laura Lefebvre, Nathan B.Foisy, Marie-Ève Fortier, Alexis Clovis Prud'homme et Alex Côté.

Le projet invite les élèves de trois classes d'accueil à dévoiler une partie d'eux-mêmes. Leurs présentations font souvent écho à leur déracinement, à leur pays d'origine, à leur situation ici et leurs rêves pour le futur. «Les élèves de classes d'accueil semblent avoir été particulièrement touchés par la COVID. En plus de l'isolement et de l'anxiété qu'apportait la situation, ils étaient très inquiets de perdre quelqu'un dans leur pays. C'est pourquoi, ce projet leur a fait un bien immense», explique Mme Lefebvre. La démarche s’est incarnée dans quatre projets :

  • POUVOIR : création de super-héros à partir de qualités et d'enjeux sociaux qui touchent les élèves.
  • REFUGES : installation performative mettant en lumière les lieux refuges des élèves.
  • ÉCHOS : installation visuelle et sonore faisant échos aux espaces intérieurs et aux souvenirs des élèves.
  • RÉCONCILIATIONS : démonstration d'actes de réconciliation envers les communautés autochtones créés par les élèves de troisième secondaire.

L’activité a été présentée au Théâtre Outremont les 20 et 21 mai 2021 et sera reprise les 28 et 29 avril prochains.

Les prix Essor soulignent le travail passionné d’enseignantes et d’enseignants ainsi que de responsables scolaires qui réalisent des projets novateurs à caractère éducatif, artistique et culturel. Un jury composé de personnes issues des milieux scolaire et culturel évalue les candidatures en fonction de critères tels que l’originalité, les retombées et la place accordée aux arts dans la réalisation du projet.